26 juillet 2005

22-23-24-25 jullet, en piste pour le Chili...

25/07

Apres avoir traverse des champs de geyseirs a 4850m, et longe des lacs d eau chaudes et des lacs glaces, nous sommes arrives a la frontiere Chilienne. Notre guide nous y  a depose a 4600 m d altitude. Apres une descente de 2200 m de deneivele, nous sommes arrives a San Pedro de Atacama au Chili, a 2400 m d altitude. Enfin un peu de chaleur dans ce bourg plante dans le desert le plus aride du monde. Nous sommes creves mais nous avons enfin pu prendre une douche chaude. Depuis 11 jours, nous ne sommes jamais passes en dessous de 3600 m d altitude, enfin... Nous verrons les jours prochains pour le programme, rien n est arrete.

24/07

Nous sommes partis vers 8h00 de San Juan, nous avons traverse le Salar de Copaisa, puis se sont succedes, sur la route des joyeaux, des lacs geles, des lacs verts et blancs, balayes par les vents et peuples de colonnies de flamands roses. Nous etions isoles dans un monde mineral ou seuls quelques especes resistent a des  temperatures couremment inferieure a -15. Nous avons egalement traverse des deserts, la variete des payasages et saisissante. Nous terminons la journee par la Lagune Colorada, un lac de 60 km carres, plante a 4350 m, bourre de sodium, magnesium, borax et gypse. On pourrait croire a une pollution industrielle, le lac est rouge, vert, violet... Les flamands roses y font leur vie. Nous sommes arrives au refuge, propre mais glacial, une nuit avec -20 dehors et -1 dedans...

23/07

Lever 8h00, le 4x4 est venu nous chercher a 10 h00. Notre guide s appelle Juan et notre cuisiniere teo. Ils ont sympas et semblent apprecier les efforts que nous faisons pour parler. Nous sommes partis, avec le 4x4, les reserves de nouritture et d essence pour trois jours. Nous avons traverse le Salar D uyuni, plus grande etendue plane au monde, plus grand desert de sel au monde - 130 km de long-. Nous avons fait la pause dejeuner sur l ile d Incuahsi, une ile en pelein milieu du salar, peuplee de cactus millenaires. Les perspectives sont infinies, les temperatures largement negatives. Sortis du Salar, nous traversons des etendues desertes, rencontrons des vigognes, des lamas puis arrivons a San Juan, village Farwest de quelques centaines d ames, quelques dizaines de baraques en terre, balayees par les vents, un village coupe du monde, ou les conditions de vie au quotidien, sont dictees par le vent, le froid, la poussiere. L endroit est inhumain, notre refuge est correct - 7 degres la nuit  a l interieur tout de meme -. Jamais nous n avons assiste a un tel spectacle, la voute celeste est etoilee comme peu  ont pu l apercevoir. Pas de villes, pas de lumiere, le tout a 3700 m d altitude.

22/07

Depart de  La Paz a 10h00, en bus pour Oruro. Oruro est un ville glauque et poussierreuse. Nous y avons pris le train pour Uyuni, un train a petrole qui plafonne a 60 km/h. Nous devions etre en premiere classe, nous sommes en seconde, c est finalement beaucoup mieux comme ca - immersion totale -.22h20, nous sommes arrives frigorifies a Uyuni, hotel, et derniere douche avant...

Posté par pierrelet à 00:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur 22-23-24-25 jullet, en piste pour le Chili...

  • tss tsss Oruro est loin d'être glauque. C'est la ville où il y a le plus beau carnaval du monde tout de même, et les super montagnes rouges qui l'entourent????
    Et puis y a l'oncle là bas.

    Posté par Anonyme, 11 août 2005 à 20:33 | | Répondre
Nouveau commentaire